LE POLYPTYQUE EN  |  FR
 Retour catalogue Imprimer la notice

Henri Matisse

Le Cateau-Cambrésis 1869 - Nice 1954

Paysage de Corse

1898

Huile sur panneau, 24 x 29,7 cm. Signé et daté « Henri Matisse 98 » en bas à gauche

Provenance : Paris, collection Charles Bourgeat ; Suède, collection privée, puis par descendance ; Londres, Sotheby's, 22 juin 2016.

Bibliographie : Jacques Poncin, Matisse à Ajaccio. 1898, Lumière et couleur révélées, Ajaccio, Editions Alain Piazzola, 2017, p. 168 (reproduit).

En 1898 Matisse (né un 31 décembre) a 28 ans. Il épouse le 10 janvier Amélie Parayre, et après un bref séjour à Londres, le jeune couple passe quelques mois en Corse, dans un faubourg d'Ajaccio. Matisse y peint une cinquantaine de toiles de petit format, souvent des vues de la campagne environnante.

Comme plus tard en 1914 le voyage en Tunisie de Paul Klee, ce voyage initie Matisse à ce qu'il appellera « la passion de la couleur ». « C'est là que Matisse a subi le premier choc qui va déterminer le Fauvisme, c'est lui qui me l'a dit », notera le grand collectionneur Pierre Lévy (Des artistes et un collectionneur, Paris, 1976).

Matisse le vit comme une libération. La lumière inonde le tableau, noie les formes. L'orange de la végétation, couleur assez inédite, s'oppose au bleu profond du bâtiment. Le sentier qui serpente rappelle une autre toile de la série, Le Portail du vieux Moulin (collection privée) qu'achètera Léo Stein en 1906, après que sa sœur Gertrude et lui eurent découvert Matisse au Salon d'automne en 1905.

Le premier propriétaire de ce tableau fut Charles Bourgeat, lithographe et galeriste dont Walter Pach (un autre ami de Matisse, qui grava le portrait de l'un et de l'autre), se souviendrait plus tard que « trop calme et trop doux pour se tailler une place parmi les géants de la profession, on trouvait chez lui des choses merveilleuses » (Fourty years in the world of art, New York, 1938).