Goya

du 10 octobre 2021 au 23 janvier 2022

Bâle, Fondation Beyeler

Ne manquez pas l'une des plus importantes expositions jamais organisées sur Goya, celui qui fut à la fois un peintre de cour et un précurseur de l'art moderne, créateur d'une oeuvre alternant entre représentations cauchemardesques et idéalisées.

Jean-Jacques Henner (1829-1905). La chair et l'idéal

du 8 octobre 2021 au 24 janvier 2022

Strasbourg, Musée des Beaux-arts

Le Musée des Beaux-Arts de Strasbourg rend hommage au peintre alsacien Jean-Jacques Henner à travers une rétrospective ambitieuse, riche d’environ 90 tableaux et 40 oeuvres graphiques, réalisée en partenariat avec le musée national Jean-Jacques Henner (Paris).

Cette exposition offre une confrontation inédite entre les oeuvres majeures de cet artiste, réunies pour l’occasion et provenant de musées et collections privées, tant français qu’étrangers. En opposition formelle avec la technique des impressionnistes, Henner s’intéressa aux innovations de son temps mais au risque de passer pour un classique ou un « académique » il garda toujours sa propre voie. Henner ne fut ni un romantique, ni un impressionniste, ni au sens strict un réaliste, ni un symboliste, peutêtre un idéaliste… unique en son temps, simplement un passionné, un poète. 

Botticelli

du 10 septembre 2021 au 24 janvier 2022

Paris, Musée Jacquemart-André

Cette exposition retrace le développement du style personnel de Sandro Botticelli ainsi que son influence sur ses contemporains. Un ensemble rare de tableaux, dessins et objets d’arts décoratifs illustreront de manière nouvelle le génie créatif du maestro italien de la Renaissance.

Bonnard. Les couleurs de la lumière

du 30 octobre 2021 au 30 janvier 2022

Grenoble, Musée de Grenoble

Cette exposition consacrée à Pierre Bonnard rassemble plus de 75 peintures et une quarantaine d’œuvres sur papier.
Elle propose un parcours inédit embrassant la totalité de l'œuvre de l'artiste avec, comme fil rouge, le thème de la lumière et les différentes couleurs et nuances qu’elle revêt au cours de sa vie et selon les lieux où il séjourne.

Rembrandt à Amsterdam

du 6 octobre 2021 au 30 janvier 2022

Francfort, Staedel Museum

L'exposition Rembrandt à Amsterdam se penche sur la synergie entre un artiste doué et l'environnement stimulant qui l'a mis au défi et inspiré.
Cest la toute première exposition à retracer les décennies centrales et transformatrices de la carrière de l'artiste dans le contexte du marché de l'art d'Amsterdam, à travers 60 œuvres d'art de Rembrandt mises en dialogue direct avec des peintures d'autres artistes de son temps. 

Alexej von Jawlensky, la promesse du visage

du 6 novembre 2021 au 6 février 2022

Roubaix, La Piscine

C'est la première grande rétrospective française consacrée à Alexej Von Jawlensky, peintre russe expressionniste de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Il fut parmi les premiers à employer le principe des séries, Jawlensky se passionnant notamment pour le motif du visage qu’il recomposa jusqu’à l’affirmation d’une nouvelle et singulière abstraction.
Aux côtés de Jawlensky, figureront des œuvres de nombreux artistes auxquels il fut lié, dont Matisse, Rouault, Kandinsky et Klee.

Signac collectionneur

du 12 octobre 2021 au 13 février 2022

Paris, Musée d'Orsay

Autodidacte, Signac apprend son métier en regardant les œuvres des impressionnistes, en particulier celles de Claude Monet, d'Edgar Degas, de Gustave Caillebotte ou d'Armand Guillaumin qui pour la plupart figurent dans sa collection. Sa première acquisition est un paysage de Paul Cézanne.

Issu d'une famille aisée sans être riche, Signac peut envisager de réunir des œuvres importantes, mais se doit d'être réfléchi dans ses choix. D'emblée, le rôle qu'il joue dans la fondation puis l'organisation du Salon des artistes indépendants, dont il devient président en 1908, le place au carrefour des différentes tendances de l'avant-garde. S'il privilégie souvent les œuvres de ses amis néo-impressionnistes, celles de Georges Seurat, de Camille Pissarro, de Maximilien Luce ou d'Henri-Edmond Cross en particulier, il s'intéresse aussi à celles des Nabis, Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel, Maurice Denis et Félix Vallotton.

Parmi la génération suivante, sa passion de la couleur le conduit à aimer les fauves, en particulier Kees Van Dongen, Henri Matisse, Charles Camoin ou encore Louis Valtat.

Experience Goya

du 15 octobre 2021 au 14 février 2022

Lille, Palais des Beaux Arts

Cette exposition immersive se veut une expérience d'un genre nouveau, autour de ces deux chefs-d'œuvre de ses collections Les Jeunes et Les Vieilles. Une expérience à la fois esthétique et sensorielle (vidéos immersives, ambiances sonores etc.), construite autour de 80 œuvres originales dont la première moitié est signée des mains du maître tandis que l’autre recense les héritiers directs de Goya, de Delacroix à Manet. Un prétexte pour revenir sur la vie et le travail du grand peintre espagnol et les faire découvrir à un large public.

La collection Morozov

du 22 septembre 2021 au 22 février 2022

Paris, Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton présente l’exposition de la remarquable collection d’art moderne français et russe des grands mécènes et collectionneurs moscovites du début du 20ème siècle, les frères Mikhaïl et Ivan Morozov.

Paul Klee, entre-mondes

du 19 novembre 2021 au 27 février 2022

Villeneuve d'Ascq, LaM

Cette exposition consacrée à Paul Klee, rythmée en quatre grandes parties, revient sur la façon dont les dessins d’enfants, l’art préhistorique, l’art extra-occidental et ce qu’on appellait alors « l’art des fous » ont permis à l'artiste de repenser son art. Sont réunies 120 de ses œuvres pour créer des dialogues originaux entre des œuvres provenant des différentes périodes de création de l’artiste et un ensemble d’objets et de documents issus de sa collection personnelle.

Dürer : les voyages d'un artiste de la Renaissance

du 20 novembre 2021 au 27 février 2022

Londres, National Gallery

À partir de peintures, dessins, estampes et de lettres, cette exposition suit les voyages de Dürer à travers l'Europe, donnant vie à l'artiste lui-même, aux personnes rencontrées et aux lieux visités.

Le Feu Baroque. Dessins et estampes de Giovanni Benedetto Castiglione

du 9 décembre 2021 au 6 mars 2022

Zurich, Kunsthaus

Dessinateur et pionnier de l’expérimentation dans le domaine de la gravure, l’Italien Giovanni Benedetto Castiglione jetait ses compositions sur le papier avec une stupéfiante facilité. Ce maître novateur, dont les estampes rivalisaient avec l’art de Rembrandt, a inventé le monotype au 17e siècle. Ses dessins au pinceau et à l’huile ont été une source d’inspiration majeure pour nombre d’artistes ultérieurs. On pourra voir dans cette exposition des œuvres rarement présentées au public, provenant de nombreuses collections européennes.

Louis Chéron : l' ambition du dessin parfait

du 4 décembre 2021 au 6 mars 2022

Caen, Musée des Beaux-arts

Le musée des Beaux-arts de Caen propose la première rétrospective consacrée à Louis Chéron au travers d’une quarantaine d’oeuvres issues de collections françaises et anglaises, couvrant une large période, de 1678 jusqu’aux années 1720.

Né à Paris en 1655, Louis Chéron quitte la France pour l’Angleterre en 1683. C’est à Londres qu’il vivra pendant trente ans, occupant là une place centrale au sein de la scène artistique. Les études académiques, les dessins d’invention, les projets d’illustration, les programmes pour de grands décors peints et les rares tableaux de chevalet conservés permettent de découvrir un artiste prolifique et précurseur.

Contemporain de Louis Laguerre et de James Thornhill, à cheval sur deux siècles et deux nations, Louis Chéron, souvent considéré comme un « suiveur de Charles Le Brun », reflète l’esprit classique français. 

Julie Manet, la mémoire impressionniste

du 19 octobre 2021 au 20 mars 2022

Paris, Musée Marmottan Monet

Le musée Marmottan Monet organise la première exposition jamais consacrée à Julie Manet, fille unique de Berthe Morisot et nièce d’Edouard Manet en mettant en évidence trois aspects de son parcours.

Une première section évoquera son enfance et son adolescence et permettra de présenter son cercle familial et amical. 
La section suivante soulignera l’œuvre de collectionneur de Julie Manet et de son époux Ernest Rouart. En plus des pièces héritées de Berthe Morisot seront présentées les œuvres acquises par le couple : Hubert Robert, Corot, Degas ou encore des grands panneaux de Nymphéas de Monet qu’elle est l’un des rares collectionneurs à avoir acquis avant la mort de Michel Monet en 1966. 
Une dernière section sera dédiée aux nombreux dons, legs et dations effectués par Julie Manet et son entourage en faveur des musées français.

Collection Cini. Fra Angelico. Filippo Lippi, Botticelli, Tiepolo, Guardi...

du 19 novembre 2021 au 27 mars 2022

Aix-en-Provence, Hôtel de Caumont Centre d’Art

A l’occasion, en 2021, du 70e anniversaire de la création de la Fondation Giorgio Cini, l’Hôtel de Caumont - Centre d’art d’Aix-en-Provence propose à ses visiteurs un voyage à Venise en présentant des chefs-d’oeuvre de la collection Cini, l’une des plus importantes collections d’art ancien italien.

Un atelier à soi

du 18 décembre 2021 au 27 mars 2022

Ornans, Musée Courbet

Vous connaissez l'oeuvre de Gustave Courbet, l'Atelier du peintre, exposée au musée d'Orsay...Mais que diriez-vous d'y pénétrer ? Construit en 1860, l'atelier de Gustave Courbet, à Ornans, a été acquis en 2007 par le département du Doubs et a profité d'une grande campagne de restauration depuis 2019. Il ouvre aujourd'hui ses portes ! 
A cette occasion, le musée Courbet a souhaité interroger la place de cet atelier dans la trajectoire du peintre dans un siècle où les artistes s'affirment à l'image de ce même Courbet qui organisera l'une des premières grandes expositions individuelles de son époque, en 1855, avec son "Pavillon du réalisme". 
Nouveau lieu incontournable de l'art, cette exposition tend à montrer comment l'atelier s'intègre dans ce nouveau monde pour prendre une forme résolument moderne.  

Le Bon, le Téméraire et le Chancelier : Quand flamboyait la Toison d’Or

du 4 décembre 2021 au 31 mars 2022

Beaune, les Hospices de Beaune / l’Hôtel des Ducs de Bourgogne / la Porte Marie de Bourgogne

Foyer artistique majeur du 14ème et du 15ème siècle, les musées de Beaune proposent un nouveau regard sur l’histoire et l’art bourguigno-flamand en mettant à l’honneur les figures des deux derniers ducs, Philippe le Bon (1396 – 1467) et Charles le Téméraire (1433 – 1477), ainsi que celle du chancelier Nicolas Rolin (1376 – 1462), fondateur des Hospices de Beaune.

Plus de cent cinquante oeuvres de l’art médiéval sont réunies, mêlant peintures, sculptures, orfèvrerie, tapisseries, manuscrits ou documents d’archives afin de dévoiler l’art de vivre des élites et le savoir-faire des artistes et artisans du « grand-duché d’Occident ».

Peindre en plein air en Europe (1780-1870)

du 3 décembre 2021 au 3 avril 2022

Paris, Fondation Custodia

Organisée en partenariat avec la National Gallery of Art de Washington, le Fitzwilliam Museum de Cambridge et un collectionneur privé, cette exposition propose un regard neuf sur la peinture de paysage en plein air entre 1780 et 1870, à travers des oeuvres de Constable, Turner, Michallon, Corot ou encore Frey.

Maurice Denis. Bonheur rêvé

du 18 septembre 2021 au 29 mai 2022

Saint-Germain-en-Laye, Musée Maurice Denis

Bien que né à Granville et mort à Paris, Maurice Denis a toujours vécu à Saint-Germain-en-Laye, alors en Seine-et-Oise, aujourd’hui sous-préfecture du département des Yvelines.

L’exposition Bonheur rêvé propose une immersion dans l’intimité de l’homme et de l’artiste, au fil de sa vie et suivant l’évolution de son œuvre, dans ses différentes résidences. Elle met particulièrement en exergue le Prieuré, « destiné à devenir la demeure définitive » (dixit Henry Cochin), que le peintre a occupé les trente dernières années de sa vie, devenu le musée départemental Maurice Denis.

Bénéficiant de prêts exceptionnels, notamment du musée d’Orsay, cette exposition remet en lumière les œuvres phares du Musée, accompagnées de nombreuses pièces inédites, issues essentiellement de collections privées. 

Rétrospective Jean Dubuffet

du 3 décembre 2021 au 6 juin 2022

Martigny, Fondation Pierre Gianadda

La rétrospective Jean Dubuffet présentée à la Fondation Pierre Gianadda, en collaboration avec le Centre Georges-Pompidou à Paris, propose une relecture du travail du grand défenseur de «  l'Art Brut » qui occupe une place majeure dans le paysage artistique de la seconde moitié du XXe siècle.

De par sa diversité, cette exposition témoigne de l’inépuisable créativité de cet artiste prolifique – né en 1901 et décédé en 1985 – qui sut faire évoluer son style tout au long de son existence. Pour rendre compte de tous les aspects de sa création, l’exposition présentée à la Fondation Pierre Gianadda s’articule autour de temps forts, faisant alterner chefs-d’œuvre de sa peinture et ensembles majeurs de travaux sur papier (dessins et gouaches), présentés selon un déroulement chronologique.